Traitement des déchets : deux nouveaux sites ultra performants

Wagabox
  • À Saint-Maximin, les déchets ménagers produisent du gaz

WAGABOX® valorise le biogaz issu de la fermentation des restes alimentaires et autres déchets non-recyclables enfouis sous terre

Le groupe Suez et WAGA ENERGY ont inauguré ce jeudi à Saint-Maximin (60) une unité innovante de valorisation du biogaz provenant du stockage des déchets non dangereux. Cette innovation appelée Wagabox® est née d’une collaboration entre le groupe Suez avec la start-up WAGA ENERGY et de l’accompagnement financier de l’Ademe.

Fruit d’un développement technologique de 10 ans et d’un investissement de 3,5 millions, l’unité a démarré mardi dernier. Et a déjà envoyé 6 000 m3 de méthane, via une station d’épuration du gaz, directement dans le réseau de gaz naturel de GRDF. En régime de croisière, l’unité baptisée « Wagabox® » devrait alimenter l’équivalent de 2 000 à 3 000 foyers alentours.

Basé sur le principe de l’économie circulaire, ce système de production de biométhane, se veut un substitut vert du gaz importé de contrées lointaines. L’unité est la deuxième du genre en France réalisé par la start-up WAGA ENERGY. Et la première montée en partenariat avec le groupe Suez, qui se revendique ainsi comme « premier producteur de biométhane en France  ».

Avec ses « casiers » de 25 mètres de profondeurs et ses 40 hectares, le site doit en principe pouvoir accueillir 200 000 tonnes de déchets par an, collectés dans un rayon de 50 km autour de Saint-Maximin, dont un peu plus de la moitié proviennent de la Région Île-de-France. Quel que soit la qualité du biogaz généré par les déchets enfouis, cette solution produit du biométhane pur à 98 %. Il permettra d’alimenter les villes de Saint-Maximim, Creil, Apremont et Verneuil-en-Halatte soit environ 2 000 foyers. Ainsi, environ 20 GWh par an seront injectés dans le réseau, permettant d’éviter l’émission de plus de 4 000 tonnes de CO2.

Source : SUEZ

Copyright : ©Cédric HELSLY

 

  • À Rouen, un centre de tri des déchets dernier cri

Un centre de tri de haute performance pour le Smédar

Le Smédar (Syndicat mixte d'élimination des déchets de l'arrondissement de Rouen) a inauguré son nouveau centre de tri des déchets recyclables. Plus moderne, le nouvel équipement permet l'extension des consignes de tri à tous les emballages et les papiers et propose des solutions techniques de très haute performance.

Le nouveau process, c'est à dire la nouvelle chaîne de tri, d’une capacité d’accueil de 35 000 tonnes par an, intègre six trieurs optiques de dernière génération et le pilotage à distance sur tablette, mis en œuvre pour les opérations de maintenance.

Plus aucun déchet n’arrive devant un opérateur de tri sans avoir été au préalable séparé par une machine. Outre l’augmentation de la cadence de tri, le système apporte un maximum de sécurité aux agents.

Grâce à une mécanisation poussée, le centre affine jusqu’à 13 tonnes de déchets par heure (8 t/h dans le centre de tri précédent). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Smedar

 

Mise à jour : 
6/07/2017
Repères : 

WAGABOX®

SUEZ a mis en place, en collaboration avec la start-up WAGA ENERGY, et avec l’accompagnement financier de l’ADEME, une nouvelle solution de valorisation du biogaz en biométhane. Cette innovation permet d’améliorer l’efficacité énergétique des installations de stockage de déchets non-dangereux (ISDND), de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de contribuer au développement de l’économie circulaire. Au service de la transition écologique du territoire, ce biométhane est injecté dans le réseau urbain de distribution de gaz naturel local exploité par GRDF.

WAGA ENERGY

Fondée en 2015, WAGA ENERGY mobilise l’expertise française dans l’ingénierie des gaz pour proposer aux opérateurs d’installations de stockage une solution d’épuration de leur biogaz. La WAGABOX permet de produire un biométhane pur à plus de 98 % directement injectable dans le réseau de gaz naturel local. WAGA ENERGY conçoit, investit et exploite les WAGABOX. Ce modèle associé à l’innovation technologique permet une valorisation performante de cette ressource renouvelable

SUEZ

A l’ère de la révolution de la ressource. Face à l’augmentation de la population mondiale, l’urbanisation croissante et la raréfaction des ressources naturelles, sécuriser, optimiser et valoriser les ressources est indispensable pour notre avenir. SUEZ (Paris SEV, Bruxelles : SEVB) dessert 58 millions d’habitants en services d’assainissement et réutilise 882 millions de m3 d’eaux usées. SUEZ valorise également 16,9 millions de tonnes de déchets par an et produit 3,9 millions de tonnes de matières premières secondaires et 7 TWh d’énergie locale et renouvelable. Enfin SUEZ évite à ses clients l’émission de 9,5 MtCO2e d’émissions de GES. Avec 83 921 collaborateurs, SUEZ présent sur les cinq continents est un acteur clé de l’économie circulaire pour la gestion durable des ressources. En 2016, SUEZ a réalisé un chiffre d’affaires de 15,3 milliards d’euros.

GRDF

Principal gestionnaire de réseau de distribution de gaz naturel en France, GRDF distribue, chaque jour, le gaz naturel à plus de 11 millions de clients, pour qu’ils disposent du gaz quand ils en ont besoin. Pour se chauffer, cuisiner, se déplacer, et bénéficier d’une énergie pratique, économique, confortable et moderne, quel que soit leur fournisseur.

Pour cela, et conformément à ses missions de service public, GRDF conçoit, construit, exploite, entretient le plus grand réseau de distribution d’Europe (198 886 km) et le développe dans plus de 9 500 communes, en garantissant la sécurité des personnes et des biens et la qualité de la distribution.

ADEME

L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement, de l'énergie et du développement durable. Elle met ses capacités d'expertise et de conseil à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale. L’Agence aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, les économies de matières premières, la qualité de l'air, la lutte contre le bruit, la transition vers l’économie circulaire et la lutte contre le gaspillage alimentaire.

L'ADEME est un établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et solidaire et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

SMÉDAR

Le Smédar est un syndicat mixte qui regroupe 164 communes de l’arrondissement de Rouen et la ville de Dieppe. Il valorise les déchets de 612 000 habitants. En 216, le Smédar a traité près de 460 000 tonnes de déchets, dont :

- Déchets recyclables réceptionnés : 39 110 tonnes (dont 13 293 tonnes de verre).
- Ordures ménagères, déchets industriels banals et déchets d’activités de soins valorisés en énergie thermique et énergie électrique : 315 320 tonnes.
- Déchets verts compostés ou valorisés en biomasse : 71 078 tonnes.

Au-delà du traitement des déchets, le Smédar est signataire du contrat avec la société Eco-Emballages pour l’ensemble de ses adhérents. Le syndicat est lauréat du dernier appel à projet du Ministère de l’Écologie « Territoire Zéro déchet, Zéro gaspillage » et engage dans ce cadre des actions concernant la prévention des déchets, en partenariat avec la Métropole Rouen Normandie, les Communautés de Communes, Communauté d’Agglomération et Syndicat adhérents.

Retourner à iDéchets: 
randomness