Consigne : Majurca, la machine qui veut trier à la source

Majurca, la machine qui trie à la source

Une start-up propose des bornes de collecte « intelligentes »

Déjà mentionnée dans la loi pour la transition énergétique et la croissance verte d’août 2015, la consigne high tech s’est installée dans le débat public depuis quelques mois à l’occasion des consultations pour l’élaboration de la feuille de route sur l’économie circulaire. Le gouvernement devrait favoriser les expérimentations en la matière dans la version définitive de la feuille de route annoncée pour les prochains jours non seulement pour le réemploi, mais aussi pour le recyclage ou pour capter des déchets dangereux (piles…).

Pour ce qui est du recyclage, de nombreuses start-ups proposent déjà des solutions, notamment pour bouteilles et cannettes, par exemple le francilien Lemon-tri ou le marseillais Terradonna-Gliiink.

Dernière apparition dans ce foisonnement d’initiative : Majurca. Trier par flux, identifier le trieur, compacter et broyer et même séparer les pastiques par matière, c’est ce que promet cette machine de collecte aujourd’hui à l’état de prototype.

Plutôt imposante, mais modulable, cette machine proposerait une entrée de tri par grand flux de recyclables. Pour les plastiques elle serait capable de les séparer elle-même par type, puis de les compacter pour faciliter le transport.

Le trieur lui est identifié grâce à une carte sans contact ou une appli smartphone. Selon le lieu et le détenteur de la machine (collectivités, grande distribution, etc), toutes sortes de dispositif de gratification sont imaginables (bon de de réduction, facilités pour les équipements publics, dons à des associations, etc).

La start-up cherche des collectivités pour tester le dispositif.

 

Source : Majurca