Cartographies

Site SINOE®

L’ADEME propose un système de restitution cartographique de sa base de données nationale SINOE.

Ce dispositif permet une représentation et une localisation précise des acteurs, des services de collecte et des installations de traitement des déchets.

L’ORDIF collecte les données de l’Ile-de-France et les intègre sur SINOE pour le compte de l’ADEME.

L'ensemble des cartes est disponibles sur le site : www.SINOE.org

Poster Installations de traitement des déchets en Ile-de-France au 1er janvier 2016

En 2015, l’ORDIF a enquêté, avec le soutien de la Région Île-de-France et de l’ADEME Ile-de-France, les exploitants des installations de traitement franciliennes. Ces données, téléchargeables sur le site www.ordif.com, permettent de mettre à jour la 5e édition de la carte de la région. La carte est complétée par un synoptique des flux issus de l’enquête traitement des déchets non dangereux 2014.

Stockage2016

Les capacités autorisées des installations franciliennes de stockage de déchets non dangereux au 1er janvier 2016 et leurs modes de valorisation énergétique.

Les déchèteries publiques en Île-de-France au 1er janvier 2015

La Région Île-de-France a fixé dans le Plan Régional d’Élimination des Déchets Ménagers et Assimilés (PREDMA) un objectif de maillage du territoire de 300 déchèteries publiques à l’horizon 2019. Depuis 2009, le parc est passé de 150 à 174 déchèteries publiques fixes et près de 77 points de collecte en déchèteries mobiles ont été créés. Le Plan Régional d’Élimination des Déchets de Chantier (PREDEC), adopté en juin 2015, fixe parallèlement un objectif de 200 points de collecte de déchets des artisans en 2020.

Carte Incineration 2014-2015

Carte répertoriant les usines d'incinération ouvertes aux déchets non dangereux (UIDND) d'Île-de-France - données 2014-2015
 

EPCL2014

Au 1er janvier 2014, 27 syndicats assurent le traitement des déchets ménagers et assimilés collectés sur le territoire francilien pour 1279 des 1281 communes de la région ; soit pour 99.4% de la population. Il existe par ailleurs 4 syndicats de traitement dits « primaires » car ils délèguent tout ou une partie de leur compétence à d’autres syndicats de traitement. Seulement 2 communes exercent la compétence Traitement de façon autonome.