Ultime réunion publique sur l’avenir du centre de déchets de Romainville - Bobigny

centre de traitement des déchets ménagers à Romainville/Bobigny

Le mardi 7 novembre s’est tenue la réunion publique de clôture de la concertation préalable du projet de reconstruction du centre de traitement des déchets ménagers à Romainville/Bobigny.

Le syndicat de traitement des ordures ménagères (Syctom) organisait une ultime réunion publique sur l’avenir de son centre de déchets de Romainville - Bobigny ce mardi soir. Un site qui abrite depuis 1993 un centre de tri des collectes sélectives (emballages divers), de transfert des ordures ménagères et une déchetterie. Le Syctom, qui souhaite moderniser les lieux, aimerait notamment y créer une chaufferie alimentée par les ordures, qui compléterait le réseau de chaleur des villes alentour.

Après cinq mois de concertation préalable, marqués par la tenue de quatre ateliers thématiques et une exposition itinérante, la réunion publique de clôture de la concertation préalable permettra de dresser le bilan des échanges de la concertation préalable. Le syndicat, qui rappelle que pour l’instant « rien n’a été tranché », fera un état des lieux de la concertation et statuera sur son projet final en comité syndical le 21 décembre prochain.

Vous disposez jusqu’au lundi 13 novembre 2017 à minuit pour déposer vos avis et contributions, à la rubrique “Exprimez-vous

Source : Syctomza

Mise à jour : 
10/11/2017
Repères : 

Le centre de traitement de Romainville a été créé en 1904, dans les mêmes années que les trois autres usines du centre de l’agglomération (Ivry-Paris 13e pour le quart Sud-Est de l’agglomération, Issy-les-Moulineaux au Sud-Ouest et Saint-Ouen au Nord-Ouest).Le site a accueilli successivement un centre de transfert vers le fer et le fleuve en vue de la valorisation agricole des déchets parisiens, puis une usine d’incinération produisant de l’électricité et actuellement, sous la responsabilité du Syctom, un centre de transfert (capacité de 350 000 t), deux centres de tri de collecte sélective et d’encombrants et une déchetterie. Un projet de centre de tri-méthanisation-compostage a été abandonné à la suite d'une décision du Tribunal Administratif de Montreuil en avril 2013.

Le Syctom, l’agence métropolitaine des déchets ménagers, traite et valorise chaque année près de 2,5 millions de tonnes de déchets ménagers produites par 5,7 millions d’habitants de 84 communes, dont Paris, sur cinq départements franciliens, soit 10% du traitement des déchets ménagers en France.

La part francilienne des OMr traitées par le Syctom est de 51 % en 2015.