Écosse : mise en place d’un système consigne pour les bouteilles et les canettes

emballages pour boissons

Avec l'appui de l’Agence écossaise des déchets, le gouvernement écossais souhaite mettre en place un nouveau dispositif de consigne des emballages pour boissons à usage unique.

Peu répandue en Europe, hormis au Danemark, en Norvège et en Suède, la consigne est pourtant populaire. 78 % des Ecossais y sont favorables, selon un sondage réalisé par l’association pour la protection des zones rurales. La Première ministre Nicola Sturgeon a annoncé, le 5 septembre, qu’elle allait la mettre en place dans le but d’augmenter le taux de recyclage, de réduire la production de déchets et de convertir l’Ecosse à une économie bas carbone. Intégrée dans le chapitre relatif à la lutte contre le changement climatique, cette annonce fait partie de la déclaration de politique générale pour 2017-2018 intitulée “A nation with ambition”.

Le futur dispositif de consigne, qui a été conçu par l’Agence écossaise des déchets, permettra d’économiser entre 3,2 et 6,4 millions d’euros de frais de gestion des déchets. Rien de plus simple pour les usagers : ils devront s’acquitter d’une taxe au moment d’acheter leur canette et leur bouteille. Une taxe qui leur sera remboursée lorsqu’ils la rapporteront en magasin. La question de savoir si les petits commerçants seront concernés par le dispositif sera tranchée plus tard.

Un tel système pourrait, par exemple, entraîner une baisse de 70 à 90 % des déchets sauvages. Le projet évoque des mesures spécifiques pour les petits commerçants. La réflexion porte également sur la vaisselle ou les emballages à usage unique tels que les gobelets de café et les sacs en plastique.

L’objectif est de provoquer un changement des comportements sur le long terme. 

L’Agence écossaise des déchets coordonnera les travaux pour concevoir le système, en travaillant avec les parties prenantes.

Source : l’Agence ecossaise des déchets