Biodéchets: une économie circulaire francilienne

Bionerval

L’exemple du site d’Étampes traitant 40 000 tonnes de déchets des gros producteurs

Le projet Bin2Grid, auquel participe l’ORDIF depuis 2015, vise à promouvoir la collecte sélective des déchets alimentaires afin de les méthaniser et de récupérer du biogaz raffiné en biométhane et réinjecté dans un réseau associé de stations-service sur 4 territoires : les villes de Zagreb (Croatie), Skopje (Macédoine), Malaga (Espagne) ainsi que la région Île-de-France.

Dans le cadre de ce projet, l’ORDIF a réalisé une vidéo présentant l’unité de méthanisation d’Étampes de la filiale Bionerval du groupe SARIA. Bionerval propose une prestation globale de gestion des biodéchets, comprenant à la fois leur collecte et leur valorisation par méthanisation. Par ailleurs, le site d’Étampes reçoit également les biodéchets collectés par d’autres entreprises de collecte.

Les déchets acheminés sur le site proviennent à l’heure actuelle de trois différents types de producteurs : les restaurateurs, la grande distribution et l’industrie agroalimentaire. Il s’agit selon la loi Grenelle 2 de gros producteurs de biodéchets, avec un seuil supérieur à 10 tonnes/an.

Au total, ce sont aujourd’hui plus de 40 000 tonnes de déchets alimentaires qui sont traités annuellement sur le site.

La méthanisation de ces déchets permet leur valorisation énergétique via la production d’électricité, réinjectée dans le réseau, et de chaleur réutilisée dans les processus de traitement du site. Par ailleurs, elle permet également leur valorisation organique avec l’obtention d’un digestat. Celui-ci est épandu localement, le site étant situé à proximité de zones agricoles.

Le site d’Étampes a la particularité de gérer à la fois les déchets alimentaires de gros producteurs, et également les huiles usagées alimentaires provenant de la restauration

Vidéo : 
Economie circulaire des biodéchets : les activités de Bionerval