Biodéchets : quel traitement en Moselle ?

Vue de l’usine © SYDEME

Une valorisation innovante du biogaz produit par la méthanisation des biodéchets.

En Moselle, le SYDEME, le syndicat mixte de transport et de traitement des déchets ménagers de Moselle-Est, a mis en place une unité de méthanisation baptisé Méthavalor sur un territoire de 291 communes rassemblant environ 385 000 habitants.

Les biodéchets des ménages sont collectés à la source dans des sacs verts. Ces sacs sont collectés dans un même bac avec les sacs de couleur différente pour les recyclables secs et pour les OMr. Envoyés en centre de tri, chaque flux est orienté vers le traitement adéquat. Les biodéchets collectés incluant les déchets de cuisine, les papiers sanitaires et les petits déchets verts, représentent entre 60 et 80 kg/hab/an. En fonction depuis 2011, l’usine traite également les déchets verts collectés en déchèteries et les biodéchets des marchés et des restaurants.

En 2013, l’usine a traité environ 36 700 tonnes de biodéchets : 16 800 t de biodéchets ménagers, 1 700 t de biodéchets non ménagers (restaurants, industries agroalimentaires, distribution…  et 18 000 t de déchets verts.

La production d’électricité s’élève à environ 8 000 MWh et la production de biométhane à un peu moins de 3 000 MWh.

Le biogaz est transformé en biométhane avec la technique d’épuration par membrane. Depuis 2013, le biométhane produit est injecté dans le réseau de distribution permettant d’alimenter notamment les véhicules du SYDEME - tracteurs, bennes collectant les biodéchets, porteurs de bennes de déchèteries et véhicules légers - mais aussi des bus de la régie des transports urbains de l’agglomération de Forbach.  Une station-service publique a été ouverte aux habitants et aux collectivités locales.

randomness