Les papiers franciliens dans l’économie circulaire

Pile de déchets
Mardi 7 Octobre 2014 (Jour entier)

L’économie francilienne consomme beaucoup de papiers et produit environ 2 millions de tonnes de vieux papiers par an. Ces déchets peuvent se stocker et se collecter facilement et des débouchés industriels français existent pour leur recyclage.

La Fédération du recyclage FEDEREC recense ainsi 250 établissements pour la filière papiers/cartons dans le bassin Seine Normandie. Toutes les conditions sont donc réunies pour faire une filière d’excellence de l’économie circulaire en Ile-de-France.

Pourtant, beaucoup de papiers, professionnels et ménagers, sont encore aujourd’hui gérés avec les déchets résiduels en mélange.

A l’heure ou le gouvernement se mobilise pour développer la "filière Cellulose", l’ORDIF se penche sur les potentialités de ce secteur. Cette rencontre a permis de présenter un état des lieux régional du secteur réalisé à partir d’une enquête minutieuse de terrain.

Les acteurs de la filière, dans leur diversité, et les pouvoirs publics ont pointé les enjeux et dessiné les perspectives d’une filière en plein renouveau.

  • Que sait-on des papiers/cartons des professionnels collectés en Ile-de-France et orientées vers le recyclage ?
  • Qui sont les recycleurs franciliens ?
  • Quels sont les volumes mobilisés de matières de recyclage et qui les consomment ?
  • N’y a-t-il pas déjà des cercles vertueux entre acteurs et des cycles courts ?
  • Quel aspects de l'économie circulaire voit-on ?
  • Qui sont les nouveaux acteurs de l'Économie Sociale et Solidaire, et quelles différences avec les recycleurs historiques ?
  • La RSE n’est-elle pas déjà en marche dans certaines grandes entreprises par leur gestion des papiers de bureau ?

Documents :