Les derniers chiffres sur les déchets des Franciliens

31 mars 2015
Mardi 31 Mars 2015 (Jour entier)

Le 31 mars, l’ORDIF a présenté dans ses locaux de la Cité régionale de l’Environnement les derniers chiffres franciliens sur les Déchets Ménagers & Assimilés (DMA) collectés en 2013. Geneviève Wortham, présidente de l’ORDIF, a rappelé l’importance de réaliser un suivi annuel des tonnages de DMA collectés en Ile-de-France.

Ces chiffres permettent en effet de calculer chaque année des indicateurs de suivi régionaux qui sont ensuite utilisés notamment dans le cadre de l’élaboration et de l’évaluation du PREDMA (Plan Régional d’Elimination des DMA) établi par la région Ile-de-France. Cette problématique est particulièrement d’actualité puisque les réflexions concernant la révision du PREDMA devraient débutées au 2e semestre 2015.

En moyenne, en 2013, ce sont 462 kg/hab de DMA qui ont été collectés en Ile-de-France. Cela représente une baisse de 11 kg/hab par rapport à 2012 et de 45 kg/hab depuis 2000.

Les flux de déchets triés à la source (emballages, papiers graphiques, verre, déchets collectés en déchèteries, etc.) n’ont pas connu d’évolutions majeures depuis 2011. En revanche, il est intéressant de noter que le flux d’Ordures Ménagères résiduelles (déchets produits quotidiennement non triés) a lui diminué de 102 kg/hab depuis 2000.

A l’occasion de cette rencontre, deux zooms thématiques ont été réalisés : la promotion du compostage domestique et le réemploi en déchèterie. Les interventions ont permis de montrer que de nombreuses collectivités franciliennes se sont déjà engagées dans le déploiement d’actions de promotion du compostage sur leurs territoires.

La région Île-de-France a d’ailleurs montré l’ensemble des outils et formations qu’elle met à disposition de ces dernières afin de les accompagner dans leurs démarches de compostage de proximité, notamment via les Programmes Locaux de Prévention.

Dans un second temps, collectivité, opérateur privé et structures de l’Economie Sociale et Solidaire ont présenté les partenariats d’un nouveau type qu’ils mettent en place afin d’intégrer une filière de réemploi sur les déchèteries.

Ils ont notamment souligné la nécessité de sensibiliser continuellement à la fois les ménages mais aussi les gardiens de déchèterie quant à cette nouvelle voie de prise en charge des déchets.

Cependant, 21 des 173 déchèteries fixes franciliennes ont déjà mis en place un caisson dédié au réemploien 2013.

Documents :