Journée technique "Déchets, énergie climat"

23 mars 2009
Lundi 23 Mars 2009 (Jour entier)

La question énergétique et la lutte contre les dérèglements climatiques sont aujourd’hui au cœur des politiques publiques.

Or, de la fabrication des biens à la production d’énergie par incinération ou à partir de biogaz, en passant par les économies d’énergie permises par le recyclage ou la réutilisation, l’énergie est au coeur de tout le cycle des déchets.

Une gestion optimum et surtout globale des déchets, qui favorise la durabilité des produits et le recyclage, permet de réduire les consommations énergétiques et les impacts sur le climat. 
De même, le compostage est une manière naturelle de piéger le CO2 dans la terre.

A l’autre bout de la chaîne, les déchets résiduels, ceux qui restent notamment après le tri des déchets recyclables, peuvent permettre de produire de l’énergie.

L’Île-de-France est traditionnellement un territoire où l’incinération a une très grande part, près de 60% des déchets ménagers sont traités de cette façon. Les installations du cœur de l’agglomération produisent de l’énergie depuis presque un siècle et fournissent actuellement presque la moitié de la chaleur du réseau de chauffage urbain.

Mais de nouveaux procédés apparaissent, notamment par la récupération séparée des déchets les plus combustibles comme le bois ou les huiles de fritures. Dans le même temps, les procédés d’utilisation du biogaz (très proche du gaz naturel) se développent, qu’il s’agisse de la méthanisation des déchets ou des gaz captés dans les centres de stockage.

Déchets, sources d'énergie ?

Si les déchets résiduels sont une source d’énergie depuis des décennies dans l’agglomération parisienne, certaines installations de la région présentent une efficacité médiocre. Des exemples locaux et étrangers montrent que beaucoup de progrès sont encore possible pour tirer le meilleur parti de ces installations.

Mais la question est également celle de la gestion amont de ces déchets. La première ressource énergétique est peut être dans l’économie d’énergie permise par des biens et emballages durables en sens stricte : qui durent.  

De même, le recyclage est une source énergétique dans le sens où l’utilisation de matière première recyclée est moins énergétivore que de celle de la matière première classique.

Nouvelles pistes de valorisation énergétique

Huile, biogaz, biomasse, les projets foisonnent pour séparer les parts les plus combustibles des déchets et en tirer de l’énergie de la manière la plus efficace possible.

Cette table ronde a été l’occasion d’un tour d’horizon de ces procédés en devenir ou déjà très opérationnels.

Déchets et changement climatique

Le changement climatique est un des principaux défis du nouveau siècle.

Quelle part doit prendre la gestion des déchets dans ce combat pour corriger les inflexions que notre mode de développement a provoqué sur les équilibres naturels de la planète ?