7e Forum de la communication

Matinée 7e Forum de la communication
Mardi 9 Juin 2015 (Jour entier)

Eco-exemplarité: quelles communications pour faire évoluer les comportements ?
Les collectivités s'engagent dans une démarche d'éco-exemplarité en intégrant dans leur fonctionnement une meilleure gestion et une réduction maximum de leurs déchets : tri des papiers de bureau, lutte contre le gaspillage alimentaire, réutilisation/réemploi, etc.

Ainsi, les collectivités montrent l'exemple à leurs habitants. Mais faire évoluer les comportements doit être accompagné.

Plus de 80 acteurs se sont réunis le 9 juin 2015 lors du 7e forum de la communication organisé par l’ORDIF.

Des actions éco-responsables menées en interne ont été présenté et des éléments de réponse à cette question ont été donné : Quelles communications pour faire évoluer les comportements ?

L’humour et le décalage sont les partis pris de plusieurs campagnes comme celle de laCommunauté d’Agglomération de Sénart (77) avec son Super Environnemental Man, qui est loin d’avoir le physique de SuperMan tant par la carrure que par sa tenue, utilisé en interne et pour une sensibilisation grand public pour rappeler les consignes de tri.

À la Communauté d’Agglomération d'Annecy (74), une campagne d'affichage interne ludique « Exempl’Air » a été utilisée pour sensibiliser les 900 agents aux bons gestes pour l'Environnement.

Six agents se sont portés volontaires pour « prendre la pause » et plus de 80 % des agents ont été séduits par la campagne d'affichage.

Dans le Nord, pour le Programme Boréal qui réunit sept intercommunalité, a présenté en avant-première ses super-héros du quotidien !

Cette communication décalée doit permettre une prise de conscience sur l’importance de réduire la toxicité des produits d’entretien.

À Metz Métropole, un réseau M²D² a été créé en 2012 regroupant 25 agents référents. Une campagne interne non culpabilisante a été réalisée pour marquer les esprits. Cinq mascottes ont été développées et déployées sur l’ensemble de l’année 2013. Pour marquer les esprits, Metz Métropole est allée à la rencontre des agents, dans leurs bureaux. Les agents du réseau M²D² sont devenus des ambassadeurs.

Au SIVOM de la Vallée de l’Yerres et des Sénarts, chaque année un éco-concert est organisé. Tous les déchets sont triés sur le site, des gobelets réutilisables sont distribués. En interne, des gobelets réutilisables sont aussi distribués aux salariés.

Le SIVOM accompagne également ses collectivités adhérentes (15 communes) et a réalisé une charte de l’éco exemplarité dans laquelle les Maires se s’engagent à mettre en place différentes pratiques comme organiser des événements éco responsables.

À la Cité régionale de l’environnement d’Ile-de-France, les déchets sont triés dans des points recyclages et seuls les papiers sont collectés dans les bureaux. Une communication avec un code couleur et un pictogramme par flux de déchets permet de faciliter le tri.

En parallèle, une communication de proximité est nécessaire avec des ambassadeurs « déchets » qui sensibilisent les 200 salariés directement dans leurs bureaux. Une nouvelle vague de communication un an après la mise en place du tri est prévue. Dans le secteur des déchets il est important de répéter les messages.

Le Conseil régional d’Île-de-France mène également des actions sur ses 12 sites administratifs, 11 bases de loisirs et 470 lycées. Lors du diagnostic réalisé en 2009, les sites administratifs produisaient en moyenne 365 kg de déchets/agent/an dont 171 kg/agent/ an de papier.

La dématérialisation, la sensibilisation ont permis de diminuer de 39 % le tonnage de papiers collectés entre 2013 et 2014. Comme il a été indiqué par l’éco organisme Ecofolio, trois quart des déchets produits dans les entreprises sont des papiers.

À l’Université Paris Diderot, à l’occasion de la semaine du développement durable, une campagne a été lancée, déclinée sur le thème de l’éco attitude pour  sensibiliser à l’enjeu environnemental et sociétal mais aussi avec un enjeu financier, de chasse au gaspillage.

Documents :